lundi 20 mai 2019

TON VISAGE [PROJET TATOUAGE]

TON VISAGE [PROJET TATOUAGE]

seulement au salon du tatouage de clermont-ferrand
dimanche 22 septembre 2019




"Parler de toi en parlant des autres :

je tatoue ton visage sur un "inconnu" et tu fais la même chose si tu crois 

qu'on peut former une grande famille grâce au tatouage !? "



Si la vidéo va trop vite pour toi voilà comment se constitue la chaîne tatouage qui aura lieu au salon du tatouage de clermont-ferrand le 21 et 22 septembre 2019:
J’amorce le projet en tatouant mon visage sur le premier volontaire. Cette première personne tatouée se fera prendre en photo et son portrait sera tatoué sur un second volontaire qui suivra le même principe en se faisant photographier le visage pour que je le tatoue sur une troisième personne (...) la chaîne continuera jusqu’à la fermeture de la convention où je me tatouerai le portrait de la dernière personne participante. 
Le témoin de ce projet sera une vidéo faisant une boucle, passant d'un visage réel au visage tatoué sur la peau de l'autre ... jusqu’à ce que l'on retombe sur ce que l'on a déjà fait.
La mécanique du projet étant simple: on se fait tatouer le visage de l'autre de la même taille et avec autant de soin. 






"On met son Ego sur l'autre de façon à être égaux ."
" Le salon du tatouage de clermont-ferrand est la seule convention à laquelle je me présente depuis 3 ans et chaque année me pousse à innover au contact des visiteurs. En 3 ans la convention de clermont-ferrand n'a pas cessée d'évoluer et de repousser ces limites ... j’attends impatiemment la 4ème édition. "
Voilà la page à suivre du Salon du tatouage de Clermont-Ferrand 21 et 22 septembre 2019 :



affiche du salon du tatouage de Clermont-ferrand par Martin Le Borgne

jeudi 16 mai 2019

PEINTRE vs TATOUEUR

PEINTRE vs TATOUEUR

peinture contre tatouage - maywether contre  mcgregor

Et si on faisait combattre un peintre
face à un tatoueur ?
(temps de lecture: 6minutes)

j'ai fait un rêve et j'en ai tiré ce match qui semble être une parallèle du combat Floyd Mayweather versus Conor McGregor. Dans ce match j'ai vu le tatoueur représenté par Mc Gregor qui n'a pas le droit de faire valoir ses contraintes du type relation client - paramédicale - sanitaire. Pour ce combat c'est moi l'arbitre et le producteur donc "osef" les incohérences, dans mon rêve c'était tout fluide.

Prends une grande respiration et bienvenu dans la tête qui me serre de ring (ou l'inverse). L'objectif du combat tourne autour de la motivation de l'un et de l'autre à se battre. Le tatoueur se bat grâce et pour ses clients. Au mieux il propose ce qu'il aimerait faire mais n'impose jamais ce qu'il a en tête sur le corps de l'autre. De plus le tatoueur crée souvent par réaction et dans le souci d'être compris par le demandeur. C'est ainsi que Floyd Maywether traîne seul sur le ring depuis quelque temps -ring que nous appellerons "gal" dans le cadre de ma métaphore permettant des fantaisies faisant rire les galeristes fans de boxe- alors que Mc Gregor ne peut rentrer sur le ring sans accompagnateur pour la raison que vous découvrirez bientôt.


On passe la présentation, l'arbitre du match Olivier Poinsignon est bien évidemment l'arbitre parfait et sa subjectivité fera office d'objectivité pour tout le monde.

Début du match:

"McGregor est derrière les cordes mais il commence déjà quelques mouvements pour s'échauffer en faisant le tour du ring au sol. Il passe prés de Floyd "Money" Maywether mais il ne le regarde pas. Le peintre est dans son coin et ne semble pas tenir compte de l’environnement dans lequel il se trouve. McGregor très tonique ne tient pas cas non plus de notre peintre inerte car son ticket pour le ring arrive. Effectivement le client de Conor McGregor va entrer sur le ring. McGregor lève la troisième corde pour laisser entrer son client et emboîte le pas pour se mettre à niveau. Il jette un coup d'oeil vers Floyd puis regarde son client dans les yeux, ils se touchent la main et c'est partit.

McGregor laisse le client venir à lui sans tenir sa garde. Le client est un peu méfiant et n'ose pas encore s'introduire prés de notre tatoueur. McGregor tente de stimuler verbalement son partenaire de combat comme on a l'habitude de le voir faire. Rien ne se passe. Il décide donc de le ménager avec quelques coups "gentils"...petite touche au bras...esquive...petite touche à la jambe...l'arbitre gronde car c'est interdit...Mcgregor brise la garde de son client et enfonce un puissant crochet du droit à la tête en visant les tripes. Le client est sonné et doit réagir s'il ne veut pas être KO à quelques secondes de la fin du premier round. Le client semble avoir compris la leçon. En restant sur sa garde et sans attaque il sera la proie et McGregor pourra taper où il veut. Le client doit réagir s'il veut finir le combat (...)

Fin du premier round, Floyd Maywether descend du ring après avoir passé tout son temps à regarder ses mains. On se demande bien ce qu'il va pouvoir en faire, le temps passe et on ne sait toujours pas ce qu'il prépare. Mais...attendez...il quitte le ring...et maintenant il semble se diriger vers son vestiaire. Nous envoyons un cameraman pour le suivre et continuons en duplexe alors que le second round va commencer.

McGregor a le sourire il voit que son partenaire de combat le client est bien présent. Il est décidé à échanger des coups sérieux...une touche à gauche...une touche à droite...les échanges montent en puissance...MAIS...je n'en crois pas mes yeux un nouveau client fait irruption en tapant McGregor à la tête. Ce client redescend aussitôt et quitte la place en criant. McGregor est dans les cordes On se croirait dans un match de catch ou une mauvaise fiction tant ce combat n'a ni queue ni tête. McGregor essaye de se redresser rapidement pour que son adversaire ne quitte pas le ring. Il sait que si son client quitte le ring il perd automatiquement le combat. [...] BAM ! BAAAAAM !BAAAAAAAAM !!! Il y a du grabuge dans notre dos Floyd Maywether semble se réveiller dans son vestiaire, il vient de se mettre à nu et on le voit maintenant cogner son casier sans relâche... affublant son miroir de coups la situation devient dangereuse pour ses propres mains. Floyd ne s'arrête pas, notre peintre fait couler la peinture qui l'anime. Ses gants sont couverts de rouge et il crible de coups toutes les surfaces qui l'entourent en alternant coup au mur / coup au ventre. Alors que McGregor semble regagner le combat sur le ring, l'ensemble de la foule se tourne vers le vestiaire de Maywether à la fin du second round.

Une fille en maillot de bain soulève la troisième pancarte pour annoncer non pas le concours de nage synchronisée mais bien le troisième et dernier round de ce combat fantasque. Floyd Maywether n'a pas stoppé son action, il est sorti de son vestiaire et ne semble pas faire cas du ring qui lui était destiné. A croire que ce combat est trop prévisible pour lui. Floyd Maywether se bat contre lui-même en délaissant le cadre du ring conçut pour lui. Floyd Maywether explore toute l'infrastructure. Il vagabonde dans le gymnase en rependant ses coups sur  toutes les surfaces disponibles. Il continue d'alterner coup au ventre/coup au mur. L'ensemble du public est en extase derrière Floyd Mayether, ils semblent vivre par procuration les émotions de notre peintre. Ils semblent saisir la dualité de l'homme à exister dans un véhicule mouvant dont on ne peut s’échapper que par la mort (c'est bientôt la fin du combat parce-que je sens qu'on va finir sous tripe au DMT avec Lily LU)... Mc Gregor lui ne cesse d'échanger avec son client et seule une poignée de spectateurs dont la famille est encore autour du ring pour assister à ce petit combat anecdotique. McGregor ayant trop joué au début n'arrive plus à maîtriser l'échange. Mettons-nous à sa place et analysons les enjeux:



1- si McGregor tente de mettre son client KO, le client sentira le danger et quittera le match , ce qui disqualifiera McGregor en tant que professionnel, l'empêchant donc de conclure.

2- si McGregor fait match nul fasse à son client, la résolution du combat devra se jouer sur un équilibre rendant l'action parfaitement plate et le peu de spectateurs restant risque de partir, ce qui n'aidera pas McGregor à trouver de nouveaux combats en dehors du cercle proche.

3- si McGregor accepte de se faire mettre une raclée par son client, le client restera jusqu'à ce que cela l'ennuie et la famille voudra probablement mettre un coup au passage, mais adieux les autres combats sérieux...que faire ?



La cloche sonne, le jury s’apprête à délivrer sa note mais plus personne ne semble avoir à faire quelque chose de ce combat...

BINGO ! (imagine McGregor sur le ring stopper le combat et dire " BINGO ! ") Conor McGregor sort du ring en prenant son client par la main. Il enlève ses gants et amène le client dans son vestiaire, là il lui demande de retirer sa tenue, de fixer son casier ... et de frapper dans son miroir...

t'as compris ?





Bonne nuit. et merci de m'avoir lu, 
c'était étrange de réécrire ça.













jeudi 9 mai 2019

Reproduction des Origines

" Reproduction des Origines. "


tableaux corporel par Guillaume Smash et Olivier Poinsignon
03 mai 2019


"L'Origine du monde" de Courbet est chronologiquement apparue avant "L'Origine de la Guerre" d'Orlan, mais quand est née la censure ? Si je devais dire une seule chose au sujet de la censure c'est que celle-ci fertilise abstraitement notre esprit en renforçant notre impuissance en relation à l'objet censuré. La distance maintenue est une manipulation qui peut créer le sacré dans l'esprit des gens comme il peut créer le maudit. Si l'on reproduit en  constatant la réalité à la manière de Courbet, on ne questionne pas la légitimité morale de l’existence du sujet reproduit. La censure ne révèle t'elle pas l'incapacité du censeur à lire objectivement l'objet censuré ? C'est la lecture de celui qui crée la censure qui est subjective et qui questionne la morale. 


" La censure est la chose la plus néfaste à regarder,
elle dénature et nous empêche 
de développer notre relation à l’altérité. " 


Si je n'utilise pas le "photo réalisme" dans mes aventures je dois avouer que la citation se devait d'être la plus fidèle possible. Ce n'est qu'à cette condition de reproduction que le troisième tableau peut exister avec clarté. La censure est peut-être plus dangereuse que la réalité crue. Elle laisse l'autre s'imaginer le pire en coupant d'une réalité nous appartenant. La censure a le pouvoir de fragiliser. Et bon sang cette phrase est stupide mais : la réalité existe même si on la censure. 


C'est dans le cadre d'une collaboration couleur avec Guillaume Smash, que notre mécène Lucas nous a offert la possibilité de traiter le sujet que nous souhaitions. Sans contrainte de taille et sur la partie du corps de notre choix ... 
la " Reproduction des Origines " se trouve donc au-dessus d'une autre collaboration colorée: une magnifique licorne géante se donnant du plaisir sur un arc en ciel. 
Une pièce signée Ceti et Niko Inko.



Plus de vidéos et d'explications sur ABOISSON.






J'en profite pour vous conseiller ce documentaire passionnant
questionnant la place du nu dans l'art. Signé Arte.
Bonne soirée.











vendredi 3 mai 2019

Le corps: toile ou galerie?

le corps toile ou galerie ? article par tatoueur olivier poinsignon


Le corps: toile ou galerie?


Je pose cette question tout de suite car encore la semaine dernière on m'a demandé deux fois de suite pourquoi je ne signais pas mes tatouages. La question me flatte car je comprends bien que c'est là une fierté pour mes clients ou mécènes de porter mon nom en dessous de ce que nous avons partagé mais j'ai quelques raisons de ne pas le faire directement. Signer reviens à déclarer l'aboutissement d'un travail. Signer c'est d'une certaine manière mettre fin au travail accompli, mettre fin à la proposition artistique. Signer c'est mettre fin à l'exploitation du support investit*.



*attention je fais une distinction avec le tag dont l'objectif est de coloniser en rependant sa signature sur des murs dont la moindre parcelle vierge est toujours exploitable.


Si le corps est une galerie ça fait quoi?

Wikipédia dit: "une galerie d'art est généralement un lieu, public ou privé, spécialement aménagé pour mettre en valeur et montrer des œuvres d'art à un public de visiteurs, dans le cadre d'expositions temporaires ou permanentes." Disons que le corps humain est une galerie qu'on ne visite pas mais qu'on peut regarder comme une vitrine en tournant autour. D'ailleurs on tourne autour avec une visibilité dépendant de la relation que l'on entretient avec le propriétaire des lieux !

Wiki dit aussi: " la galerie d'art privée [...] est également un lieu d'exposition et de rencontre, la « vitrine » des marchands d'art." Qui n'a pas engagé une conversation en parlant du tatouage d'une personne rencontrée en soirée ? Je comprends ce phénomène et pourtant je ne supporte pas cette introduction pour discuter. Qu'on s'introduise en me montrant son tatouage ou en me touchant littéralement pour regarder ce que je porte me rend acide. Je déteste la sensation d'être un téléphone portable sur lequel on scrolle et zoom pour voir "les détails". Je me sens à la fois désincarné et enfermé dans l'image figurant sur ma peau. Il y a effectivement un code pin à entrer et une discussion à engager avant de pouvoir accéder à la galerie. Sachant que dans tous les cas certaines pièces resteront closes.

Comment délimiter les espaces d'exposition? Une galerie, un espace d'exposition implique d'être rempli avec différentes œuvres inscrites dans le même mouvement pictural mais on peut aussi se retrouver avec des œuvres dont les connivences ne sont pas plastiques mais plutôt de thématiques. Ainsi on peut se retrouver avec des incohérences (c'est grave si c'est grave pour toi) de fond ou de forme au sein de la même galerie même si l'on a définit une thématique commune. C'est au galeriste de savoir s'il projette son corps dans une collection d'images partageant la même tonalité.
Si je pense à ça c'est dans le souci d'avoir une harmonie visuelle ne permettant pas d'établir de hiérarchie désagréable dans la collection constituée. L'équilibre induit une certaine fréquence. J'ai compris que si l'on ne veut pas être possédé par son tatouage il faut mimer un rythme visuel régulier n'agressant pas l’œil. Un peu comme une tapisserie qui se fond dans le corps ou une double peau. 

Mais une hiérarchie bien pensée peut au contraire permettre de mettre une pièce en valeur. Un peu comme le bijou de la collection via un espace de sécurité plein ou vide, mais encore l'utilisation exclusive d'une teinte colorée peut faire la différence. Car dans le cas d'une "non-organisation" de l'espace de galerie il est évident que la hiérarchie des pièces se mettra en place d'elle-même par saturation d'informations, par isolement d'une pièce en cours ou encore par non-respect des échelles mises en place.
Si tu fais un dragon de 8 cm sur ton avant-bras et qu'au dessus tu fais un serpent de 50cm qui fait le tour de ton bras je te laisse imaginer où va aller ton attention et pourquoi. Pareil si tu te fais tatouer un coup en couleur ou un coup en noir sans l'anticiper. Ton corps va subir un rythme de différences de "température de couleurs" à ton insu. Toutes ses choses-là vont contrôler l’œil qui regarde et donc donner le sens de la visite et la valorisation des pièces.


Il faut prendre conscience que la réduction de la force d'expression dépend de l'échelle que l'on exploite. Exemple: prends une feuille A4 et écrit l'adjectif qui te caractérise le plus en prenant toute la place, ensuite prend une autre feuille A4 et raconte-nous une anecdote qui te caractérise en mettant autant de mots que tu peux. Ensuite accroche ces deux feuilles au milieu de la pièce où 200 personnes ont déjà fait ça ... maintenant tu peux retourner dans la pièce d'à côté et reprendre une feuille pour restructurer ton histoire et la faire rentrer dans le mot que tu avais défini de façon à pouvoir jouer sur les deux échelles. Tu vois où je veux en venir ? Même si le tatouage nous concerne, la façon dont il est pensé traduit "notre relation à l'autre" ainsi que notre recul en matière de lisibilité.

 Si ton corps est une galerie et que tu veux collectionner le plus d'artistes possibles il faut que tu comprennes que la marge de manœuvre allouée à tes tatoueurs va forcément restreindre leur force d'expression. Est-ce-que ton corps est une chanson à capela d'un humain qui donne tout sur trois minutes en se laissant des respirations pour monter en intensité ou alors est ce que ton corps c'est 3 minutes de feat avec nikki minaj - cardi B- assap rocky - kanye west et vince staples (oui je sais Vince' on le voit moins mais je l'aime beaucoup) feat sur lequel tu risques de rajouter un banger de Drake qui va se tirer la couverture à la fin...heureusement il y a un juste milieu mais je ne veux pas le citer car on n'a pas tous les mêmes extrêmes en référence.  


Et si le corps est une toile?

Si le corps est une seule et même toile il faut le penser dans l'intégralité, ne pas offrir son corps comme un cadavre exquis, monstre de Frankenstein fait de pièces raccommodées. Le corps doit être considéré comme un support complet, espace finit dont la lecture n'a pas de début ou de fin de lecture propre à l'image du ruban de moebius. Par défaut je pense que nous sommes nombreux à nous retrouver dans le cas de la galerie improvisée. ayant commencé le tatouage un peu jeune et sans grand recul je n'ai pas vu la possibilité de porter une oeuvre intégrale minimaliste me permettant de me transcender plus que par accumulation de petites expériences. Le corps toile demande un contrôle et une retenue (ou alors des recouvrements) que je ne peux plus m'offrir  en dehors d'un intégral à base d'aplat de noir. Plus sérieusement et je pense que certains corps sont destinés à être reconnus comme oeuvre d'art* de par leur génétique, leur entretien ainsi que la cohérence du projet global. Et d'autres sont destinées à faire l’expérience de la vie avec tous les accidents et les incohérences que cela induit. Pour ma part je suis un tatoueur de traces, d'empreintes et de cicatrices qui peuvent surgir jusqu'à la dernière minute de notre vie et je peux sacraliser ce que l'on me donne pour en faire une oeuvre intégrale tout comme je pourrai la détruire graphiquement en 1000 morceaux pour en faire une petite galerie.

*Entendons-nous bien quand je dis oeuvre d'art je parle de chef-d'oeuvre hors normes dépassant les anecdotes du porteur. Un statut de véhicule plastique qui désincarne donc potentiellement son porteur  ...

Si je devais signer de mon nom et prénom un tatouage ça serait en bas à droite sur le sens de la hauteur (dos ou face je ne sais pas ça dépendrait du sens de lecture donnée à la pièce) avec une encre à 50% de noir comme je le fais au crayon de papier sur mes feuilles A4. Et ça je voudrais le faire "idéalement" sur le lit de mort du tatoué pour que cette démarche soit poussée au plus loin. Pourquoi attendre autant? Parce-que j'ai l'intime conviction qu'en signant de ma main j'enferme la "création". Car tant que l'on est en vie on peut se faire tatouer et faire un doigt d'honneur à cette question :

Alors ton corps c'est une petite galerie

ou une grande oeuvre d'art?

jeudi 25 avril 2019

IGNORANT TATTOO - [ABOISSON 08]

IGNORANT TATTOO - [ABOISSON 08]







Episode08- TATOUAGE IGNORANT

"Quand l’idée et l’émotion associée sont ce qu’il y a de plus important dans le tatouage que l’on veut vivre, quel crédit devons-nous porter à la qualité technique du résultat ? "

Réagis, abonne toi et réponds à ma question. C'est le plus long de tous mes formats, précise-moi si je dois continuer dans cette direction ou si au contraire tu préfères les contenus plus courts.

----------------------------------------- liste des sources illustrant cette vidéo à retrouver dans la description YOUTUBE ! -----------------------------------------

Prochain rendez-vous le 1er jeudi du mois 22h22 sur Instagram Live où l'on pourra parler de ça plus en détail. Abonne -toi à ma news-letter pour voir la prochaine vidéo en avance + tous mes projets en exclu. -----------------------------------------

"Le tatouage est-il un art?"


Aboisson est un court programme de réflexions autour du tatouage "moderne" tel que je le visualise. J'ai répertorié une liste de sujets qui vont me permettre sporadiquement de répondre petit à petit à cette grande question.

jeudi 18 avril 2019

TROP de TATOUEURS

trop de tatoueurs article olivier poinsignon

Ce lundi alors que je fais mon petit tour sur youtube je tombe sur une vidéo qui attaque un point important de notre époque. Que-dis-je...c'est un point majeur, un point crucial, un point tristement noyé dans les larmes d'une flèche flambante. 


LA HAUSSE DU NOMBRE DE TATOUEURS.


Face à cette situation nous avons toujours des avantages et des inconvénients. L'avantage (dans la vidéo en question il n'y en a qu'un) est brièvement abordé comme un encouragement à la compétitivité et pourquoi pas une émulsion créative motivant chaque tatoueur à se spécialiser pour pouvoir occuper une offre plus précise et qualitative sur le marché. Les inconvénients eux plus nombreux seraient liés aux mauvais tatouages fais à bas prix. Ces bousilles que l'on retrouve "sur le marché" et que "l'on doit rattraper" derrière sont dans les viseurs des haters qui étaient là bien avant !!!  Sachant que le tatoué aura la sensation de payer plus cher un tatouage qui sera probablement moyen ... blabla, au final  il y a moins de travail ou alors il est plus chiant?

En vrai je n'ai pas continué de regarder la vidéo qui m'a fait réagir car je voulais simplement introduire le sujet et ne pas taper sur quelqu’un précisément. Il y a un recul à avoir sur la situation, effectivement les agendas des tatoueurs sont plus courts et il y a beaucoup de tatoueurs. L'âge d'or du tatouage s'assombrit un petit peu et il faut se battre là où il y avait beaucoup plus de place il y a 10 ans ... les réseaux sociaux émergeaient, les tatoueurs avec une culture artistique moderne n'étaient pas légion et ceux qui maîtrisaient les outils numériques n'en parlons même pas. Un tatoueur comme moi a pu émerger malgré ses erreurs il y a quelques années justement parce-que l'offre était insuffisante et vierge d'exploration sur certains domaines.

Ce n'est pas parce-qu’un fast food est plein que le restaurant gastro d'à côté se lamente de ne pas avoir autant de clients. Change de cuisine ou soit plus pointu et attractif mais ne te plains pas de ne pas réussir à attirer ceux qui sont déjà à table et dont le palais et l'estomac ne réclament pas "plus". Tous les tatoueurs ne répondent pas au même standing. Oui les écarts de prix sont de plus en plus significatifs. Que ça soit dans la démarche, la recherche graphique, l'expertise, l'échange humain, le matériel, les lieux, le temps accordé, l'image de marque, l’environnement et sa scénographie, le suivi (...) chaque détail maîtrisé ou non justifie le prix et le profil général d'un tatoueur.

Le tatouage est devenue une voie de garage ! Et oui des fois je me dis que certaines personnes font des logos de t-shirts sur la peau parce qu'ils ont raté leur vocation dans le textile mais en même temps...est-ce que moi j'ai envie de faire ça ? NON ! Alors pourquoi râler et pointer du doigt ceux qui ne nous plaisent pas ?  Si une personne "jugée mauvaise" a plus de travail qu'une autre personne "jugée bonne" c'est peut-être qu'il y a un problème d'accessibilité, un problème de communication ou bien un problème de tendance ! Ou pire ... un problème de jugement. Ou encore plus simple ... les clients sont paresseux et ne se renseignent pas assez...ou encore beaucoup beaucoup plus simple, tu es aussi un tatoueur merdique mais tu trouves même pas les clients merdiques qui te correspondent !



Deux solutions pour les tatoueurs et les tatoués :


1.
[ tatoueurs]
S'adresser publiquement à tous les clients potentiels pour leur expliquer qu'il faut consulter les 100  000 000 tatoueurs existant sur la toile à travers le monde avant de prendre un rendez-vous chez le tatoueur qui n'est pas toi (et ce même s'il est sympa). Il faut qu'ils s'éduquent longuement et qu'ils s’imprègnent d'une culture dons les néophytes sont souvent rejetés par des clichés du métier. Et ce afin d'assurer leur investissement financier et corporel dans un tatouage qui sera bien réalisé pour l'amour des beaux tatouages . Une fois que vous avez fait votre annonce, continuez de faire ce que vous faites et attendez le client.

[tatoués]
Oubliez vos impératifs et n'hésitez pas à négliger un peu votre entourage, prenez bien en considération qu'il y a des tatoueurs qui attendent que vous tombiez sur eux. Buchez tous les soirs pour comprendre la personnalité qui se cache derrière les photos prises un peu trop vite que l'on peut trouver sur les pages de certains tatoueurs car ils méritent vraiment qu'on fasse l'effort de comprendre qu’après une grosse session de tatouage se soit compliqué de rester concentré et d'en plus s'embêter à gérer un éclairage et un client fatigué (sachant que l'heure du repas s'approche). Soyez plus empathique si vous voulez trouver "le tatoueur meilleur que tu le sais pas encore". Comprenez que certaines personnes sont tristes de ne pas avoir empoché votre argent en faisant ce qu'ils aiment et jugent votre tatouage merdique et donc indirectement votre capacité à choisir ce qui est bon pour vous. Vous êtes vraiment nul !


2. 
[ tatoueurs]
Dans tous les cas on a plus de chances de changer sa propre situation en se remettant en question plutôt qu'en accusant le marché. C'est quoi le plus prétentieux quand vous manquez de travail, croire que le monde va s’intéresser à vous en ne changeant rien ou essayer de se positionner dans le champ de vision des personnes qui vous intéressent en leur faisant un sourire ?

[tatoués]
Accepter que la vie ne  permette pas d'être un spécialiste dans tout ce que l'on consomme. Faire un travail d'introspection pour cerner qui l'on est, et s'investir dans les milieux qui nous ressemblent sont des investissements dans et pour la vie. Accessoirement, le tatoueur clef devrait apparaître là où on focalise notre attention (si l'on a fait le choix de maîtriser un minimum son parcours de vie), ou alors s'il est cohérent avec ma personnalité et mes goûts,  mon entourage me le présentera. Les personnes spécialisées rencontrent des personnes spécialisées*.


Ce billet était un petit peu acide car je suis toujours fâché avec ceux qui n'acceptent pas les images qui ne leur plaisent pas et ce de manière violente. La remise en question doit toujours venir de l'extérieur quand on est face à une personne bornée. Pourtant la qualité principale d'un artiste c'est la remise en question ou l'hermétisme ?  Bien souvent il y a une sorte de discours contradictoire qui se retrouve dans la bouche de ces gens là: " c'est nul c'est pas comme moi bande de nazes" vs "merci de ne pas me copier bande de nazes". Je crois que le tatouage est en phase de devenir un peu comme le monde de la musique mais c'est probablement un autre sujet...


La semaine prochaine j'enfonce le clou avec une nouvelle vidéo,
 abonnes-toi en avance et je saurais que tu as lu .


*c'est toujours un plaisir et un honneur de rencontrer des personnes passionnées. 

vendredi 12 avril 2019

5 Conseils pour tatouer


Après avoir redigé sur facebook  le post ci dessous, je me suis résolu à tourner une vidéo "conseils" pour jeunes tatoueurs. Un conseil ne valant pas un apprentissage, j'ai réfléchi à des points qui me semblent essentiels et qui sont faciles à mettre rapidement en pratique. (la vidéo est en dessous)



" Le 28 mars dernier au petit matin vous étiez vraiment très nombreux à me répondre, et les messages en privé étaient intenses. Je ne cherche pas à nourrir l'espoir d'un partenariat ou d'un apprentissage à mes côtés car je pense que celui ci serait insoutenable (sauf si je trouve un hyper actif plus actif que moi?). Je rappelle que j'ai rédigé récemment un article sur le sujet de l'apprentissage. Celui ci a été rédigé pour motiver sans brosser dans le sens du poil car être tatoueur pour certain ça va être très compliqué: https://oliviertattoo.blogspot.com/…/3-astuces-pour-trouver…



En revanche j'ai bien des réponses et des conseilles à vous apporter pour vous aider. Notre métier est en mutation et je crois à l'apprentissage hybride pour pouvoir développer de nouvelles approches.
Je suis moi même un autodidacte qui à expérimenté sur sa cuisse il y a 10 ans, j'ai récupéré quelques bricoles sur le net et ouvert grand les yeux en convention et surtout surtout en allant me faire tatouer chez des pointures comme Easy Sacha, Jean Luc Navette ou encore Mike Gantelme que je respecte toujours.


Beaucoup ont demandés à me rencontrer...si je devais passer juste une heure avec chaque personne demandeuse, je devrais bloquer une semaine de travail suite au poste d'hier.  Je suis touché mais mon temps en physique est réservé aux personnes que j'encre. Continuons d'échanger sur les réseaux, ça n'est pas "la vraie vie véritable" mais je peux vous répondre exhaustivement car une seule réponse servira à d'autres.

[POURQUOI CETTE QUESTION*]
--------------------------------------------------------
.
1- Je prépare une petite aide vidéo et j'ai besoin de connaître les personnes à qui je m'adresse. Je me rends compte que beaucoup de jeunes tatoueurs me suivent et j'en suis honoré, manifestez vous plus à l'avenir. 
.
.
.
2- Je prépare effectivement un tattoo concept avec 5 personnes pouvant tenir une machine. Votre petit bout de nez me permet de faire "une pré-sélection" pour savoir à qui je vais envoyer le dit projet.

--------------------------------------------------------

Vous lire me permet de comprendre plus précisément à qui je parle. Le temps que vous passez à rédiger un commentaire n'est pas perdu car je le digère justement pour vous adresser des articles plus en phase avec vous et avec moi. Je n'adapte pas mon contenu car j'aiguise mes opinions avec une grande subjectivité, en revanche j'adapte mes angles d'approches pour que vous puissiez entrer plus facilement et vous servir de mon experience.

[LES INTÉRÊTS]
----------------------------
Qu'est ce que j'y gagne?
La satisfaction d'être utile dans un milieux qui a changé ma vie et le sentiment que je mérite ma place.
J'espère donc sincèrement que vous gagnerez quelque-chose à lire ces lignes, la vidéo suivante est pour vous :





*voilà la question de base:
Tu es tatoueur de prés ou de loin*? Laisse un commentaire pour pointer le bout de ton nez s'il te plait ( je ne vais pas compter les likes), tatoueur confirmé, débutant, apprenti, scratcheur, en recherche d’apprentissage, rêveur...manifeste toi même si je te connais déjà.